Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Le Kinznet : pour décrypter les tendances de l'actu

Antoine Couder, vous êtes journaliste. Pouvez-vous nous résumer votre parcours ?
J’ai travaillé dans le monde de la culture et de la communication avant de devenir journaliste professionnel, il y a cinq ans.  Je collabore avec l'Expansion et plus ponctuellement avec des quotidiens (Libération, France-Soir, Métro). J’ai aujourd’hui 38 ans, je ne suis pas réellement spécialisé. Au contraire, je tente plutôt de faire du transversal, de souligner les liens entre la société et le monde de l'entreprise, la culture et le business.

Vous lancez avec quelques associés, un nouveau magazine électronique, le Kinznet. Quels sont ses objectifs ?
Le Kinznet est justement un support de lecture transversale. Clairement, il y a trop d’informations qui circulent et celles-ci sont à la fois extrêmement variées et insuffisamment hiérarchisées. Nous proposons donc une nouvelle lecture de l'info : à partir d’un décryptage de 40 supports, français et anglo-américain, nous présentons chaque mois 10 tendances d’actualité. Qu’est-ce qu’une tendance pour le Kinznet ? Un point de vue, une idée qui se répète et que l'on retrouve dans différentes rubriques de différents journaux. Notre travail est de relier entre eux ces points de vue et de leur donner un sens plus général, ce que nous faisons dans un texte court, d’environ 2000 signes. Au fond, nous valorisons certaines informations en leur donnant une nouvelle perspective d’actualité.

A qui est destiné ce magazine ?
Le Kinznet s’adresse aux décideurs économiques, aux professionnels de la communication, du marketing et de la publicité. Ceux-ci peuvent améliorer leurs compétences et leur savoir-faire en les raccrochant aux grandes tendances du moment. En fait, tous les professionnels qui cherchent une vision globale de l'actualité trouveront de quoi nourrir leurs réflexions en ouvrant chaque mois le Kinznet.

De quoi va-t-il traiter ?
La fonction du Kinznet est de montrer quelles sont les valeurs du moment. Nous traitons donc de l'actualité et, plus globalement, de la manière de représenter cette actualité. Nous travaillons autant sur la publicité que sur le marché de l'art ou de l'édition. A partir de là, nous essayons d’en tirer un enseignement général, éventuellement un conseil pratique.

Qui se cache derrière cette publication ?
Nous sommes un groupe de professionnels de la presse et de l'image. Notre but est de proposer un nouveau regard sur l'information et, donc, de réunir une audience qui n’existe pas en tant que telle dans les catégories des médias planners. Nous avons donc créé un club qui réunit des marques, des entreprises qui sont intéressées par l'idée d’associer leur nom à de nouvelles tendances, racontées et mises en scène pour un public exigeant et cultivé. En même temps, ces entreprises produisent des informations ou des expertises qui peuvent apparaître dans les tendances que nous présentons. C’est la forme de partenariat que nous proposons aujourd’hui.

Lancer une lettre d'information payante sur le web n'est-il pas un peu utopique vu le contexte économique désastreux du web ? Souhaitez-vous rendre ce projet rentable ?
Cette E-revue est une partie d’un modèle économique plus global : notre projet est de fournir du contenu "tendances" à des magazines, des portails Internet. Nous travaillons également en tant que bureau de tendances, spécialisé "médias".