Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Swaziland - Le rédacteur en chef du magazine The Nation menacé de deux ans de prison


Reporters sans frontières a appris avec alarme la condamnation à deux ans de prison ferme du rédacteur en chef du magazine The Nation, Bheki Makhubu, s'il ne s'acquitte pas d'une amende de 200 000 emalangeni (16 688 euros) dans les prochains jours. Le 17 avril 2013, le journaliste a été déclaré coupable d' « outrage à la cour » par la Cour suprême.

« La peine de deux ans prononcée par la justice swazie à l'encontre de Bheki Makhubu est complètement disproportionnée. Nous dénonçons cette sentence sévère et attentatoire à la liberté d'expression, prononcée par une institution qui est juge et partie » a déclaré Reporters sans frontières. « Nous demandons à la Cour suprême de respecter la Constitution nationale du Swaziland, qui garantit la liberté de la presse » a ajouté l'organisation.

Le journaliste est accusé d'outrage à magistrat et de calomnie à l'encontre de Michael Ramodibedi, président de la Cour suprême. Selon les médias locaux, ces accusations se fondent sur deux articles de Bheki Makhubu publiés par Swaziland Independent Publishers (PTY) Ltd, en novembre 2009 et en février 2010.

The Nation est le seul magazine indépendant au Swaziland, qui est placé 155e sur 178 pays dans le classement mondial de la liberté de la presse publié par Reporters sans frontières en janvier 2013. Le roi Mswati III figure depuis plusieurs années dans la liste des « prédateurs de la liberté de la presse » établie par l'organisation.

Pour plus d'information sur la liberté de la presse au Swaziland :

Communiqués de presse

Liste des prédateurs de la presse


Posted: 2013-04-19 18:41:38

Source : RSF (rsf.org)

Imprimer E-mail