Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Bangladesh - Quatre blogueurs risquent 14 ans de prison et 100 000 euros d'amende


Reporters sans frontières dénonce le maintien en détention des quatre blogueurs Asif Mohiuddin, Russell Pervez, Mashiur Rahman et Subrata Adhikari, accusés d'avoir publié des informations ‘fausses, indécentes et diffamatoires”, “heurtant les sentiments religieux”. Ils risquent jusqu'à 14 ans de prison et une amende exorbitante de 10 millions de taka bangladais (environ 100 000 euros).

“Les accusations portées à l'encontre des quatre blogueurs sont totalement infondées, et ne sont que le résultat du manque de courage des autorités bangladaises, qui ont visiblement choisi de céder à la pression exercée par les islamistes. Les poursuites judiciaires doivent immédiatement être interrompues. Ils doivent recouvrer la liberté au plus vite”, a déclaré Reporters sans frontières.

“Dans l'attente de sa libération, que nous espérons imminente, nous appelons les autorités à ordonner immédiatement le placement d'Asif Mohiuddin dans une cellule individuelle, dans laquelle des soins pourront lui être prodigués. Lui faire partager la même cellule que des islamistes complices de la tentative de meurtre dont il a été victime est une pure ignominie”, a ajouté l'organisation.

Le 17 avril 2013, le juge d'instruction du tribunal de Dacca, Hasibul Haque, a rejeté la demande de libération sous caution des quatre prévenus, ordonnant leur maintien en détention. Deux rapports d'enquêtes lui avaient été présentés, l'un concernant Asif Mohiuddin, et l'autre relatif aux trois autres blogueurs.

Selon Jyotirmoy Barua, l'avocat de l'un des blogueurs, ces deux affaires vont maintenant être traitées par la section du tribunal de Dacca spécialisée dans les cyber-crimes. Les deux rapports d'enquête sont à présent considérés comme des dossiers à charge, qui tombent sous la Section 57(2) de l'Information and Communications Technology Act 2006 (amendée en 2009), a-t-il ajouté. La prochaine audition aura lieu le 21 avril 2013.

Alauddin Mollah, l'avocat d'Asif Mohiuddin, a déposé un requête, réclamant un traitement spécial pour son client, qui souffre de multiples blessures depuis la tentative de meurtre fomentée par les islamistes, dont il a été victime en janvier dernier, et qui nécessite un accès à des soins et des médicaments. Il a également ajouté qu'aucune preuve de l'offense qu'il aurait commise n'a pu être avancées, et qu'il devrait être libéré sous caution.

Lire les derniers communiqués autour des blogueurs emprisonnés :

Photo : web.studentportfolios.ca


Posted: 2013-04-19 11:05:58

Source : RSF (rsf.org)

Imprimer E-mail