Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Le synopsis

Passage obligé de la proposition de sujet, il permet à votre interlocuteur de mieux appréhender l'angle de votre papier et de voir s’il «colle» à la ligne éditoriale.

Le synopsis est en général la première mouture du papier, en quelque sorte le plan de bataille. Il se résume généralement à une dizaine de lignes permettant à votre interlocuteur — comme à vous-même — de mieux appréhender et cerner l’angle du futur papier. Une technique qui évite parfois au final, de se rendre compte que vous n’étiez pas sur la même longueur d’onde. C’est un exercice difficile qui doit en dire suffisamment mais pas trop, pour ne pas dévoiler totalement votre idée. En clair : pour une première collaboration et rester maître de la tournure que vous allez faire prendre à une idée d’article, mieux vaut ne pas trop dévoiler l’angle du sujet, mais assez pour que l’œil terne et l’oreille blasée d’un rédacteur en chef qui en a entendu beaucoup, brille d’intérêt et reste à l’écoute.

Deux minutes pour convaincre

Avant d’en arriver au synopsis, la plupart des journalistes passent par l’épreuve tant redoutée du téléphone. Si en deux minutes de sueurs froides et de bafouillages, vous avez réussi à faire admettre que votre papier a un intérêt pour le canard, on vous demandera un synopsis. Il n’existe pas de modèles prédéfinis mais une liste des éléments qu’il doit comporter. TITRE DU SUJET - Coordonnées du journaliste - Degré d’actualité du sujet : froid, tiède, chaud. Expliquer pourquoi. - Délai de réalisation de l’article et dates de disponibilité du journaliste - Nature de l'article : reportage, enquête, interview, etc. - Rubrique (Quand on envoie un synopsis à une rédaction, il est toujours agréable à l’œil de votre interlocuteur de savoir par avance à quelle rubrique du magazine correspond votre sujet. Un plus susceptible la commande de voir se confirmer.) - Le résumé de 10 lignes maximum. - Commentaires : précisez ici tous les éléments susceptibles d’intéresser une rédaction. Par exemple : si vous êtes en possession d’iconographie ou si vous avez la possibilité d’en faire sur place, si vous êtes déjà sur place ou si votre déplacement doit être pris en charge, si vous avez déjà traité le sujet pour un autre média et sous un angle différent. Précision : si un rapport de réelle confiance n’a pas été instauré au préalable, évitez de donner vos contacts, même si on vous les demande gentiment. Veuillez noter que le modèle de synopsis évoqué dans l'article consacré au synopsis est à attribuer à la société Editoile qui le met à la disposition des journalistes de son réseau.

Mots-clés: synopsis